Platon aujourd’hui

Dans sa célèbre allégorie de la caverne, Platon a cité le cas du philosophe qui, une fois éveillé à la lumière du pur Esprit, accepte de redescendre dans la pénombre de la caverne pour tenter d’ « éclairer » ses semblables en les avertissant de leur statut de prisonnier et des illusions auxquelles ils adhèrent. 

Citant Socrate, Platon explique bien que les prisonniers sont si fortement attachés à leurs illusions qu’ils préfèreraient s’en prendre au philosophe venu les aider à se défaire de leurs chaînes plutôt que de prendre en compte son message et ainsi regagner leur liberté.

Le symbolisme véhiculé par cette allégorie est intemporelle. Aujourd’hui, le vrai philosophe ou le vrai sage, ne subirait pas un traitement différent s’il tentait d’alerter ses semblables sur la nature du simulacre auquel ils acceptent de participer. 

On peut d’ailleurs se demander comment Platon (ou le Christ, ou le Bouddha) lui-même serait considéré s’il vivait parmi nous et qu’il se comportait comme il l’a fait à son époque. Il est probable qu’il soit pris pour un fou, un complotiste, un gourou, un charlatan, un fasciste, un « illuminé », etc.

Aujourd’hui, la sagesse n’est pas considérée à sa juste valeur, tout comme la philosophie à moins bien sûr qu’elle fasse la part belle à l’hédonisme et à l’humanisme. Si vous remettez en question le système et son paradigme matérialiste, en dénonçant également les dérives de la science expérimentale, il est fort probable que vous représentiez une menace aux yeux de ceux qui ont tout intérêt à ce que le système soit maintenu en place, et qu’en conséquence on cherche à vous discréditer et à vous mettre hors d’état de nuire. 

Ce petit texte, trouvé sur Facebook, exprime assez bien ce dont il s’agit :  

On pourrait encore ajouter à cela que :

  • Son allégorie de la caverne vaudrait probablement à Platon d’être qualifié de « théoricien du complot« , vu qu’elle met en scène des prisonniers manipulés par des politiciens ou sophistes.
  • Pour Platon la démocratie était un système politique dangereux dans la mesure où le peuple n’est pas capable de se gouverner lui-même. Il est probable qu’il militerait pour la remplacer par l’aristocratie et qu’il serait à ce titre marginalisé et ridiculisé.
  • Dans ses écrits, Platon considère que ce qui n’est pas naturel est ce qui ne mène pas à la procréation (source : wikipédia). Autant dire que de tels propos lui vaudraient aujourd’hui d’être taxé d’homophobie (alors qu’il était lui-même homosexuel). 

Droits de reproduction de l'article

Étant donné que le contenu de cet article est susceptible de faire l'objet de modifications sporadiques, vous n'êtes pas autorisé-e à le reproduire sous quelque forme que ce soit (blogs, sites web, forums, livres, magazines, etc.). Vous pouvez en revanche en partager librement l'URL de sorte que les internautes puissent ainsi être assurés d'avoir toujours accès à la dernière version.

Laisser un commentaire