Dans cet article d’un journal en ligne suisse, le journaliste de l’AFP met en garde contre les « faux remèdes » circulant depuis quelques temps sur internet pour aider à lutter contre le coronavirus. Le journaliste range dans le même panier la prise d’argent colloïdal avec l’ingestion d’eau de javel ou encore la prise de cocaïne (!).

Ce n’est pas nouveau que la désinformation fasse rage au sujet de l’argent colloïdal, ce remède étant un concurrent « non brevetable » et peu onéreux à bien des antibiotiques de l’industrie pharmaceutique vendus sur le marché.

Cet article place l’argent colloïdal dans la liste de ces « faux remèdes », ce qui pourrait en soi lui valoir d’être taxé de fake news dans la mesure où l’argent colloïdal N’est PAS un faux remède, mais un VRAI remède, et il suffit de faire quelques recherches sur internet pour s’en apercevoir (voir lien ci-dessous).

Vous pensez bien que si certains membres de la communauté scientifique et médicale font autant de résistance au sujet de l’hydroxychloroquine comme traitement contre le coronavirus (lui préférant sans doute le vaccin attendu comme le « messie »), qui est pourtant un médicament produit par l’industrie pharmaceutique (par Sanofi, sous le nom de Plaquenil), il n’est pas étonnant que l’argent colloïdal soit pareillement dénigré.

Ceci étant dit, là où l’article s’avère utile, c’est sur le fait d’alerter les gens sur les substances plus ou moins douteuses qui sont présentées comme efficaces pour éradiquer le coronavirus. Si cette mise en garde s’avère utile, il aurait été appréciable également que le journaliste fasse toutefois la part des choses, afin de ne pas discréditer un remède naturel qui gagne franchement à être connu.

Pour ce qui est de l’effet secondaire de ladite substance annoncé dans l’article (devenir tout bleu comme un schtroumpf, affection appelée argyrisme), il faut préciser qu’il n’y a aucun risque tant que l’argent colloïdal est de bonne qualité, qu’il ne dépasse pas 15 ppm, et qu’il est dépourvu de sels d’argent (le liquide doit être transparent, sinon elle en contient).

Je rappelerai à cet égard la sagesse de l’alchimiste suisse Paracelse :

Tout est poison, rien n’est poison, c’est la dose qui fait qu’une chose est un poison, ou ne l’est pas. »

Voici un article semblant sérieux sur l’argent colloïdal : https://www.comment-economiser.fr/8-bienfaits-scientifiquement-prouves-argent-colloidal.html

À chacun de se faire sa propre opinion, et de faire preuve de discernement en ces temps troublés.